Dernière exposition de La Maison Rouge, l’Envol peut réconcilier avec l’art contemporain. Accessible, elle surprend avec ces artistes (dont certains ont fleurté avec la folie), elle nous divertit. Parfois même, nous faisons partie intégrante de l’oeuvre.

Antoine de Galbert la présente par cette phrase : « Je sais bien que l’homme ne peut pas voler, mais en rêver est une condition de survie…. »

  • Alors du bizarre,
  • Des oeuvres qui nous ramènent à nos références plus connues
  • Une ambiance particulière, grâce à une influence modeste,

 

Et à nous visiteurs, appelés parfois à être acteurs de la création

2‭ (64)

 

 

Publicités

3 commentaires sur « La Révérence de La Maison Rouge »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s